The Oxford-Lausanne Collateral Hominid Project

Alors que je désespérais de trouver un vétérinaire pouvant m’éclairer sur l’origine des poils trouvés sur la zone des attaques, j’ai reçu un mail qui dépasse toutes mes espérances. Un lecteur du blog m’a informé de l’existence du Oxford-Lausanne Collateral Hominid Project.

Oxford-Lausanne_OLCHP

Le projet mené à la fois par l’université d’Oxford et le Musée de zoologie de Lausanne vise en premier lieu à utiliser les techniques les plus avancées de recherche génétique pour analyser des fragments organiques non identifiés. Le site de l’université d’Oxford (http://www.ox.ac.uk/media/news_stories/2012/120522_1.html) évoque le yéti et d’autres créatures humanoïdes, mais ce qu’il est intéressant de retenir, c’est que des institutions sérieuses et réputées s’emparent enfin du champ de la cryptozoologie. Le projet fait appel aux individus et aux institutions pour envoyer des fragments en leur possession, et ce jusqu’au mois de septembre 2012… on peut dire que l’information tombe à pic. De septembre à novembre, les échantillons seront analysés, et les résultats seront diffusés en décembre. J’envoie une partie des échantillons retrouvés à Michel Sartori, qui gère les recherches pour le musée de Lausanne, et en garde une partie pour la soumettre à un vétérinaire, pour obtenir des résultats plus rapidement.

Merci à Florent Barrère pour l’information.

Publicités

3 réflexions au sujet de « The Oxford-Lausanne Collateral Hominid Project »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s