Loups-garous à l’écran

J’ai reçu ce texte il n’y a pas longtemps. L’ayant jugé très intéressant sur un domaine que je ne connais malheureusement pas assez (les lycanthropes dans la fiction moderne) j’ai décidé de le partager avec vous. C’est une contribution de Bela, qui suit attentivement ce blog (merci Bela !). Pour me proposer des contributions, rendez-vous dans l’onglet Contact. C’est fait pour, ne vous gênez pas !

Le loup-garou dans les séries de vampires : les cas de la saga Twilight et des séries True Blood et The Vampire Diaries

Comme si le vampire ne se suffisait plus à lui-même, comme si le spectateur était de plus en plus rapidement blasé par la simple présence de ces créatures surnaturelles, on observe une nette tendance à lui adjoindre, dans les séries et films de vampires d’aujourd’hui, la présence de loups-garous. Nous allons étudier le cas des séries True Blood et Vampire Diaries, ainsi que la saga Twilight, afin d’établir une étude comparative des représentations associées aux loups-garous quand ceux-ci croisent la route des vampires, avant de nous poser la question essentielle, celle de savoir qui, du vampire et du loup-garou, est le plus fort.

À quelles représentations est associé le loup-garou dans les séries vampiriques modernes ?

Le vampire, on le sait, convoie depuis la fin du XIXème siècle toutes sortes de significations, quand il est traité dans les films ou les séries : le communisme, le sida, la pureté… C’est d’ailleurs la pertinence de la charge symbolique dont on affublera le vampire qui fera qu’un film dit « de vampires » sera réussi ou non. Nul étonnement, dès lors, que le loup-garou, lorsqu’utilisé dans un contexte vampirique, soit aussi associé à un champ de représentation particulier. Pour le poser autrement, les loups-garous sont des coquilles vides qui ne demandent qu’à être chargées métaphoriquement.

Dans le cas de True Blood, les loups-garous sont les parias modernes, l’Amérique au ban : ces citoyens de seconde catégorie mis au ban de l’Amérique : dans la série, outre le fait qu’ils ne semblent pas avoir d’emploi, ils vivent dans des trailers et ont des problèmes de drogue endémiques.

Dans le cas de Twilight, les loups-garous sont représentés de manière extrêmement positive : ils aiment la nature, sont respectueux des traditions, et s’ils sont tout aussi isolés de la vie du citoyen américain que leurs compères de True Blood, ils ont tendance à être dépeints d’une manière très méliorative : ici encore, la mauvaise conscience de l’Amérique face au sort des Indiens d’Amérique se manifeste. Auréolés de leur magie, de leurs traditions et du respect de la sagesse millénaire de leurs ancêtres, les loups-garous représentent ici une vraie force de vie, même s’il peut leur arriver de déraper (par exemple, de défigurer leur femme sans faire exprès).

Dans le cas plus problématique de The Vampire Diaries, les représentations connexes au loup-garou sont plus floues. Seuls certains membres de la très haute société/la noblesse peuvent devenir des loups-garous, et ce « titre » se transmet comme, en France, celui de comte, par exemple. En revanche, l’intérêt du loup-garou dans The Vampire Diaries réside dans le fait que la malédiction est beaucoup plus marquée. Dans l’ensemble, cette série semble être principalement destinée aux préadolescentes qui découvrent à peine la masturbation, ce qui explique qu’on ne puisse attribuer une métaphore claire au loup-garou, eu égard à la mauvaise qualité d’ensemble de cette série.

Qui est le plus fort, le vampire ou le loup-garou ?

Dans le cas de The Vampire Diaries, les loups-garous sont plus forts que les vampires, dans la mesure où une seule morsure d’eux peut provoquer la mort d’un vampire. Revers de la médaille : ces loups-garous ne sont pas du tout maîtres d’eux-mêmes. Ils souffrent énormément lorsqu’ils se transforment, et sont obligés de s’attacher avec des chaînes très solides à chaque pleine lune pour ne pas blesser les gens.

Dans le cas de True Blood, les loups-garous sont bien moins forts que les vampires. Ils sont également moins malins, et la haine immémoriale vampire/loup-garou n’empêche pas ces derniers de se camer au sang de vampire.

Dans le cas de Twilight, vampires et loups-garous semblent être de force égale – ils ont donc trouvé un accord dans le genre « tu me fais pas le cul, je te fais pas le cul », en marquant clairement leur territoire, et en essayant de ne pas s’embrouiller.

Publicités

10 réflexions au sujet de « Loups-garous à l’écran »

  1. salut il y a une série qui existe depuis peu et elle ne concerne quue les loups-garous (j’ai regardé la saison 1 pendant les vacances et franchement elle est géniale) la série s’appelle « TEEN WOLF »

  2. mais tu crois que y’a des bases de « réalité » dans la série ? des trucs véridiques, fondés ? ou c’est juste du cinéma ?

    • Je pense que c’est basé sur quelques connaissances des mythes etc, mais aussi influencé. Comme toute légende, celle des loups garous se déforme à mesure qu’elle est transmise par le bouche-à-oreille. Ce sont des traditions orales qui subissent des modifications. Pour moi, les scénaristes d’Hollywood se sont inspirés des légendes et témoignages réels, et ont parfois rajouté certaines choses. Ceci dit, ces séries restent de très bonnes distractions, non ? Et après tout, c’est ça qui compte.

  3. Je voulais réagir à cet article et je vais être un peu critique, désolée d’avance :

    Tout d’abord, je ne suis pas certaine que les choix de ces films et de ces séries précisément, pour illustrer tes explications, soit très judicieux. D’abord parce que nombre de personnes (dont je fais un peu partie, je dois l’avouer), considèrent Twilight, True Blood et Vampire Diaries comme des films/séries destinés aux adolescents. Moi-même, j’ai tendance à penser que, niveau qualité scénaristique, peut mieux faire. Alors, vu le niveau, on ne peut pas vraiment s’attendre à des recherches poussées sur les légendes au sujet des loups garous, ni à un approfondissement de leurs sentiments. En ce qui me concerne, tant qu’à faire, j’aurais plutôt choisi Underworld et Being Human (la version UK) pour servir d’exemple.

    Ensuite, je trouve que la question à laquelle tu essais de répondre est mal choisie : qui est le plus fort, du vampire ou du loup-garou ? J’ai du mal à voir l’intérêt de faire une argumentation sur le sujet. D’abord, ça n’a pas énormément d’importance. Ensuite, ça a tendance à varier d’une histoire à une autre, donc c’est pas comme si on cherchait une vérité universelle.

    Voilà, c’était ce que je voulais dire. Encore une fois, navrée d’avoir été si critique, mais je voulais donner mon avis, même s’il n’est très positif. Du reste, je suis en train de découvrir ce blog, et je le trouve formidable, une vraie mine d’informations.

    • Ouais mais du coup, si tu avais dû trouver un autre sujet ( une autre question ), pourquoi Underworld aurait-il été un bon choix ? Traitant majoritairement de l’affrontement « Lycan »/Vampire, voire même de l’amour ainsi que de la reproduction des deux. Il faut aussi compter la relation de soumission entre ces deux « races ». « Being Human », par contre est assez intéressant, mais pour un tout autre sujet. En effet, là, il est plutôt question de la façon dont des êtres surnaturels : Fantôme, Loup Garou et Vampire ( c’est ça ? ), essaie de s’immiscer parmi les humains, souvent rattrapés ( pour LG & Vampires ) par leurs communauté respectives.

      • j’ai regardez cette série (being human), elle est bien plus mature que les autres vu précédemment tout simplement car elle offre un minimum de réaliste , et Ish a bien résumé sa…

      • Pour répondre à ta question, moi je trouverais justement plus intéressant d’étudier les éventuels liens biologiques ou sociologiques entre les deux espèces (en partant du principe qu’elles existent, ou bien tout simplement dans la fiction), liens que Underworld et Being Human développent bien davantage que Twilight & co -où, bien souvent, leurs relations se limitent à des bagarres et des rivalités, trop souvent amoureuses à mon goût, qui peuvent éventuellement tourner à l’amitié face à un ennemi commun. Entre nous, je trouve ça pathétique, mais ce n’est que mon avis, je comprend qu’on puisse aimer ça.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s