Lycaon, premier loup-garou

Si vous avez lu quelques-uns des articles postés en lien, vous avez sans doute remarqué qu’on fait souvent référence à Lycaon comme étant le premier loup-garou présenté dans la littérature. Je ne veux pas remettre ça en question ici, je n’ai malheureusement pas le temps de le vérifier. Je voudrais juste attirer votre attention sur cet extrait des Métamorphoses d’Ovide qui décrit la transformation (extrait ici, page 11).

Il devient un loup et conserve encore des traces de son ancienne apparence : même couleur claire des poils, même air farouche, mêmes yeux ardents ; c’est toujours la même image de la férocité

Il y apparait clairement que, si Lycaon une fois transformé en loup est l’image même de « la férocité », cette composante n’est nullement liée à sa condition d’animal : elle est le vestige de sa vie humaine. Partant de là, il semble évident que le caractère du loup-garou est dicté par le caractère de l’homme transformé plus que par les traits associés au loup. Ainsi, un être féroce se servira de la transformation pour assouvir ses bas instincts alors qu’une personne altruiste verra cela comme une opportunité pour aider son prochain.

À méditer.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Lycaon, premier loup-garou »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s